Présentation


Vignerons de génération en génération à Maisdon-sur-Sèvre

Aux origines du Domaine de la Rebourgère

Le Muscadet dans la famille Girard, cela remonte aux années 1940-1950 lorsqu’à la Rebourgère, un village de Maisdon-sur-Sèvre entre Sèvre et Maine, au cœur du vignoble Nantais, Gaston doit travailler très jeune sur l’exploitation agricole familiale. Seul enfant de Marcel et Gabrielle Girard, il aide sa mère, une femme courageuse, ambitieuse et au caractère affirmé, qui vient de perdre son mari revenu malade de la guerre. A cette époque, comme dans la plupart des exploitations, il s’agissait surtout de polyculture : un peu de bétail, un peu de culture céréalière et un peu de vigne.

Une vision audacieuse

En 1961, Gaston épouse Georgette, une jeune femme de La Haie-Fouassière commune viticole voisine. Ensemble ils n’auront de cesse de faire grandir cette exploitation, en abandonnant la polyculture et le bétail pour se consacrer uniquement à la culture de la vigne. Dans les années 1970, ils développent la vente directe et sont alors précurseurs dans ce type de commercialisation. Tandis que Gaston s’occupe de la vinification, toute la famille s’active pour la mise en bouteilles, l’étiquetage et l’emballage, puis en fin de semaine il faut sillonner la Bretagne, la Normandie et la région Nantaise pour livrer les cafés, les restaurants et les particuliers. D’abord avec voiture et remorque, qui seront vite remplacées par un utilitaire Citroën « H ». Quelle aventure !

histoireEntre héritage et modernité

La troisième génération arrive avec Patrick, le fils de la famille, qui dès ses premiers pas, suivait son père dans les vignes. Suite à des études viticoles, Patrick intègre l’exploitation en 1988 et après quelques années de travail auprès de ses parents, il reprend l’exploitation en 1991 alors que Gaston prend sa retraite. Pourtant 1991 est une année particulière, Patrick épouse Martine en mai et le mois précédant la vigne gèle, la récolte est alors anéantie. Débuts difficiles ! Mais Patrick et Martine vont passer ce cap avec courage et ambition, et années après années, avec l’expérience et le savoir-faire acquis des générations précédentes, agrémentés des techniques modernes du travail de la vigne et du travail en cave, ils vont faire évoluer cette exploitation familiale.

Le Domaine de la Rebourgère au présent

La devise de la famille, c’est le travail bien fait, la rigueur et la qualité irréprochable du vin, plusieurs fois récompensé par des médailles d’or, d’argent ou de bronze, aux différents concours des vins de Paris, Mâcon, Nantes, Vertou et Maisdon-sur-Sèvre. Aujourd’hui le Domaine de la Rebourgère c’est 38 hectares de vigne en culture raisonnée, 60% de la récolte en vente directe, la diversification de la gamme des vins. Patrick est au façonnage de la vigne, à la vinification et à la commercialisation, Martine au travail de la cave, à la préparation des commandes, aux démarches administratives et à la comptabilité. Et voilà qu’avec Guillaume le fils de Patrick et Martine, arrive la 4e génération. Depuis 2013 et après des études viticoles et commerciales, il travaille avec ses parents sur l’exploitation en alliant, comme son père avant lui tradition et modernité.